Libre marchand

Trou béant, cavale du Maitre du vide et rencontre avec une IA

A peine TP, c’est l’action, le vieux Bill nous informe de la situation. Le Starfire a perdu 30% de coque, les troupes Eldard ont abordés le Starfire et font un massacre dans les quartiers civils. On réussit à atteindre le pont de commandement, Dramark et Jake aux postes de tir, Tiberius à l’ogranisation des troupes et des civils, Vieux Bill à l’éradication d’Eldard à bord. On détourne l’énergie des moteurs endommagés vers nos boucliers, nous sommes immobiles. Tiberius réussit à verrouiller la cible difficilement détectable. Vieux Bill subit de lourde perte dans son escouade et affronte un Eldard monté sur speeder (bouffon-vert like). On réussit à littéralement déchirer le cul du VS Eldard qui fait un baroud d’honneur avec un tir chargé surpuissant que nous n’avons malheureusement pas suffisamment esquivé. Le tir à transpercer le vaisseau de large en long, dessinant un trou macabre. Vieux Bill finit, dans un effort désespérer, par exploser le crâne de son rival avec une balle de sniper, lui vallant un allé simple vers le centre médicae et la promotion d’archimilitant.
La situation se stabilise avec un Starfire délabré (50%), beaucoup de perte (38%), Célestia tjrs en vie mais à perdu un autre de ses gardes perso (plus que 2). On prévoit de rester un mois pour se refaire, redescendre sur Repton II pour se réapprovisionner et recruter. Entre temps, on a prévenu la duchesse Sanatoré pour lui dire que ça planète craignait les attaques Eldard et décide de se séparer de Repton II. Du coup elle nous propose soit d’être payer, soit de garder la planète.
Mais, durant le conseil de l’état major, Octavius remarque que Dramark porte toujours l’armure Eldard (hérésie) ainsi que Jake lui à une épée Eldard très brillante. Après menaces de Tiberius et du vieux Bill, Jake s’enfuit dans le VS et Dramaque s’énerve et s’enferme dans une salle.
Le vieux Bill rapporte une poudre soporifique pour calmer le futur capitaine, permettant à Octavius (Magos) et Tiberius de retirer l’armure hérétique de Dramark pendant son sommeil. Trop ancrer dans la peau du capitaine, l’armure arrache une bonne partie de son réseau sanguin. Sauvé in extremis, Dramark se réveillera au centre médicae sans sequelle permanante (lol, +2 point de folie et de coruption).
Pendant ce temps, Jake revient les mains vides à l’état major essayant d’embobiner Tiberus et le vieux Bill qu’il aurait balancer son épée par un SAS. Mais les logs d’ouverture de SAS prouvent que non. Jake est envoyé au fer dans une pièce cossue afin d’être interrogé. Jake prétend avoir laisser l’épée dans les quartiers du seigneur sénéchal Tiberius mais elle n’y serait plus. Le vieux Bill fait querir les deux pages de ménages et les cuisines. Après des aveux dignes de confiances (et de dents pétés surtout) le vieux Bill apprend que l’un volait des trônes qui traînent et l’autre était un usurier pourrit mais aucun indice sur l’épée…

Tiberius regarde alors les pixs enregistreur qui dévoile bien Jake cacher quelque chose sous son lit. Mais rien n’échappe à l’oeil aguerri du seigneur sénéchal et remarque que Jake est reparti avec l’épée hérétique. Au moment de cette découverte, il apprend que Jake s’est enfui de sa cellule d’emprisonnement et à disparut.

Tiberius informe l’état major et communique à tout l’équipage que le maître du vide est recherché. L’armurier (PnJ) informe l’état major que Jake est passé récupérer son équipement (et sans doute l’épée avec). L’état major décide de traquer discrètement Jake et de fermer les SAS. A ce moment ils apprennent qu’un SAS ne ferme pas bien et découvre que Jake est enfermé à l’intérieur, à bord de la navette de Célestia. Le vieux Bill tente de raisonner Jake à sortir de lui même mais l’épée le domine tellement qu’il ne parvient plus à réagir. A l’ouverture du SAS (côté hangar, pas espace) la navette se crash littéralement sur le sol du hangar, séchant sur le coup Jake. Tiberius et Dramark décide de faire expulser l’épée dans l’espace. Jake se réveil au centre médicae, avec les remontrances du capitaine et du vieux Bill (+ 4pts de corru)
Après cette interlude sympathique, le Starfire va pouvoir repartir vers port l’errance sans embûche. Ou pas…
Durant notre voyage dans l’immatérium, prolongé de seulement 2 mois (merci qui ? Merci Néméon) nous sommes suivis par un autre VS. Celui ci s’est approché suffisamment près pour qu’on puisse l’aborder. Le VS ne répond pas au communication, il n’y a apparemment pas de signes de vie, de chaleur ou d’énergie et le vaisseau est un modèle de l’Impérium.
Dramark et Jake reste à bord du Starfire pendant que Tibérius et le Vieux Bill accoste le vaisseau fantôme avec une navette et des serviteurs. Célestia se faisant chier comme pas possible décide de venir avec eux et ses 2derniers gardes perso et Octavius se propose à la compagnie.
(Ici, Jake et Dramark joue deux gardes de l’escouade, respectivement James et William)
A bord du vaisseau, il fait tout noir et y’a aucun signe de vie ou d’attaque. On se dirige vers la passerelle de commandement, éclairé par nos torche et checkant aussi nos servocrânes. Arrivé à la porte venant à la passerelle, elle nous bloque mais on l’ouvre littéralement à la découpeuse laser. Dedans on a le temps de voir que des terminaux s’éteignent à notre entrée. Octavius se connecte à l’un d’eux pour lire les logs et comprendre ce qu’il s’est passé. Une IA prend le contrôle d’Octavius qui nous raconte que le vaisseau erre depuis 7000 ans dans le warp et qu’elle a eu le temps de se développer elle même. Pris de panique par cette hérésie, on débranche Octavius du terminal et on se précipite vers notre navette pour fuir. Evidement nos servocrânes ne répondent plus et ont disparus et nous n’arrivons plus à joindre ni la navette ni le Starfire. Octavius nous guide vers la sortie mais c’est alors qu’on arrive dans la salle des générateurs d’énergie du vaisseau. Salle qui se trouve être le coeur de l’IA. La salle est remplie d’humain assis sans âmes sur des bancs avec des câbles qui les relient entre eux formant une spirale vers une grosse cuve bleu (de l’eau ?). Octavius se fout de notre gueule mais en faite c’est l’IA qui est toujours en lui. On commence un combat. Le vieux Bill tire sur la cuve mais une cage énergétique la protège. Il décide de foncer vers la cuve. Tibérius se bat avec Octavius, Célestia défoncent des serviteurs qui sortent de part et d’autre de la salle avec ses gardes, James et William.
Après avoir décapité quelques têtes des sans âmes, le vieux Bill a provoqué la fureur de l’IA qui s’est matérialiser dans un corps qui était présent dans la cuve. L’IA, pète la cuve et fonce droit sur Célestia.
le Vieux Bill tire sur des câbles qui désactive le bouclier. Tiberius est grièvement blessé de son duel avec Octavius mais ne cherche plus à le neutraliser désormais.. William extirpe Célestia, inanimé à cause des assauts féroce de l’IA, James fonce sur l’IA muni de son épée énergétique.
Tout va très vite, après avoir remonté Célestia à semi-portée du combat, William tente un double coup de plasma qui lui fond dans la main (et fait fondre sa main btw), l’IA le décapite. Voyant cela James, fou de rage, attaque frénétique à l’épée énergétique l’IA. Ceux qui laisse le temps au vieux Bill de joindre le duel. Tiberius réussit in extremis à buter Octavius mais doit d’urgence rejoindre un centre medicae. le vieux Bill met un terme au combat à coup de double canon scié, il profite de l’état de ses camarades pour ramasser discrètement l’oeil de l’IA et Tibérius trouve un SCS (clef USB avec plein de données). Célestia à perdu un autre garde, le dernier en vie porte Tibérius tandis que vieux Bill se charge de Célestia. Ils retrouvent péniblement la navette et retourne au Starfire, faisant un débriefing à l’état major. Le vaisseau fantôme repart dans les lymbes du Warp.
le Vieux Bill fait sacré le pont d’embarquement EST James et celui OUEST William, la passerelle sera à l’hommage d’Octavius. On découvre aussi que le SCS contient deux jeux de données. Une partie permet de cloner et l’autre de décoder l’ADN.

Comments

vaubanleonid swidzer_bob

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.