Libre marchand

Notre capitaine ayant récupéré impatient dans son lit, nous avons pu commencer un débriefing des protagonistes auprès du Seigneur Sénéchal et de notre astropathe Mordekaï. Tenu par deux versions différentes du capitaine et du maitre du vide, les faits reste là : Nous avons tués une inquisitrice, nous avons un cristal de donnée contenant potentiellement des informations hérétiques (d’après l’inquisitrice) ce qui inclus que notre employeur est potentiellement hérétiques et nous par extensions, travaillant pour lui, des complices de ses péchés.
L’état-major débat alors des prochaines actions à faire pour rester en vie malgré les faits accablant notre innocence. Après un vote, le maitre du vide se résigne et l’état-major décide de décrypter le cristal de données par Retius sous les directives de Tiberius pour anticiper de la suite des évènements (si jamais Retius change d’allégeance en s’apercevant que les infos sont hérétiques). En attendant, nous avons des remontées d’une nouvelle religion qui croît en adepte au sein de notre vaisseau qui serait tenu par un ami du Vieux Bill (son mentor).
Inquiet par les valeurs enseignées par ce culte, Dramark, Mordekai et Le vieux bill vont rencontrer les prêtres qui tiennent les messes. Surpris de voir XV-7 en compagnie de Jake déjà sur les lieux de la rencontre, nos trois dirigeants s’installent un peu plus loin. Le vieux bill participe déjà à la culture de son mentor en fumant un bon pétard digne de ce nom. En fait tout le monde dans l’aqua participe un peu… le prêtre et mentor rassure l’état-major sur les inquiétudes et soumet même une requête pour faire un détour vers une planète dans le cadre d’un pèlerinage. Tiberius est donc convié à venir discuter de ce détour avec le prêtre.
Sauf que Tibérius, apprends par Retius, des tenants aberrants. Retius vide son sac et presque hystérique déballe que les prisons se vident à chaque départ de saut dans le warp (sacrifice humain du navigator ?), des rapts d’innocents pendant les escales du vaisseau, XV-7 créant des monstres et l’état-major qui revient toujours lui demandé des opérations plus que douteuses. Troublé d’apprendre cela Tiberius sermonne Retius sur cette dernière comme quoi il fera bien ce qu’on lui demande et point barre. C’est à ce moment que Tibérius est convoqués.
Tout l’état-major présent face au prêtre, il nous informe que la route menant à la planète ne sera empruntable qu’une semaine et nous avons 2 jours de traversé. En comptant le retour, nous n’avons plus qu’1 jour pour se décider. L’envie d’aventure calme nous anime et nous décidons de faire un petit détour.
Pendant le voyage, le seigneur sénéchal interroge Rozique, notre navigator, et XV-7 séparément. Tous deux niant être au courant ou impliqués dans quoique ce soit.
Fin de saut Warp, nous sommes dans un système solaire multiple à 4 étoiles. Nous scannons la planète, rien de particulier si ce n’est qu’elle possède un gros volcan. Faits étrange et horrifiant, l’énergie du vaisseau décroit à grande vitesse sans raison apparente et le prêtre mentor à disparu. N’ayant plus assez d’énergie pour repartir, tout l’état-major atterrit avec une navette et 40 hommes en quête d’une raison de cette perte d’énergie. Même durant la descente la navette perd de l’énergie. A peine sur place, 200 guerriers primitifs mais fort nous attaquent. Nos fusils lazer ne fonctionne plus (nrj) on y va avec les baïonnettes et grenades. A 40 contre 200 on se fait massacrer contre ses guerriers aguerris. Des autochtones sortent de nul part et nous sauves d’une situation délicate. Leur shaman possède une queue (genre lézard ou singe) et nous parle en cliquetis mais bizarrement on comprend ce qu’il dit (dans nos têtes). On nous emmène à leur village (7h de marche). Leurs constructions s’apparentent à ceux des aztèques et nous avons quelques hallucinations, genre des fois au lieu de les voir en humain on voit des hommes oiseux ou encore quand on monte une pyramide arrivé en haut on croit qu’elle a 3 faces au lieu de 4. (Point de folie vous voilà !).
En haut, le shaman nous enseigne l’histoire de la planète. 4 tribus, chacune vénérant un dieu comme la vie, la mort, la guerre (ceux qui nous ont attaqué), et l’espoir (celui dans lequel nous sommes). Ces 4 tribus se font naturellement la guerre et s’équilibre à chaque fois jusqu’à l’accomplissement de la prophétie : L’arrivée du Kypaetus qui bouleversera le cycle et laisse un des 4 piliers seul survivants. Et d’après le shaman, le Kypaetus c’est Dramak. De plus, le shaman nous dévoile notre avenir qui dépendra de nos choix. Chacun voit un avenir prometteur qui pousse l’état-major à accomplir la prophétie. Tout l’état-major excepté Tiberius, intègre, qui ne se laisse pas aveugler par le shaman, clamant que ces dires ne sont que pure fantaisie.
Toujours d’après le shaman, il y a un temple près du volcan, derrière la tribu de la guerre, dans lequel le Kypaetus doit choisir l’orbe de l’espoir et ainsi faire tomber les autres. De plus cela permettrai à notre vaisseau de repartir car il n’y aura plus de drain d’énergie. Après vaines tentatives de raisonnement du seigneur sénéchal, nous décidons de combattre pour l’espoir.
Avant de partir, le shaman nous touche tour à tour (sauf Tibérius) pour nous octroyer un pouvoir. Le capitaine est plus fort que jamais, Mordekai peut voir (il est aveugle de base), Jake a des ailes et vole, le vieux bill à un lien psychique avec ses soldats, ayant ainsi une conscience commune.
On part donc vers le temple avec une armée de la tribu de l’espoir. Sur le chemin on rencontre bien évidement l’armée de guerriers mais se joignent à eux celles de la mort. Nous sommes à peu près 200 contre 1000. Notre stratégie est de percer les lignes ennemies et d’aller au temple au plus vite. On réussit à passer les portes de du temple malgré de lourde perte et nous penchons la balance en faveur de la tribu de l’espoir. C’est alors que tous les protagonistes dévoilent leurs véritables identités, les guerriers sont des guerriers de Khorne, ceux de la mort de Slaanesh et de l’espoir de Tzench. Là, les démons sont massacrent tous un à un.

On se réveille alors dans la salle du culte, face au prête, mentor du vieux Bill. Mordekai est stupéfait de toujours garder la vue malgré le « retour à la réalité ». Prit par la folie qui vient de se passer, il braque alors son pistolet vers le prête. Le vieux Bill, souhaitant protéger son mentor, pointe son fusil vers Mordekai sommant de baisser son arme. S’initie alors un combat mental de regard et un capitaine qui s’énerve exponentiellement face à l’insubordination de son état-major. Voyant que la situation risque de dégénérer, Kerigan accompagne XV-7 hors de la salle et le seigneur sénéchal vise le prêtre avec son fuser. Toujours en confrontation psychique, nos deux entêtés ne cils pas. Le capitaine se met alors exactement entre eux, face au vieux Bill. C’est alors que l’astropathe Mordekai émet une impulsion pyschique, forçant le vieux Bill à tirer contre sa volonté (ou avec qui sait x). Séchant sur le coup notre capitaine. Dans la panique Tibérius vide son chargeur sur le prêtre mais cela ne semble par vraiment l’affecter. Le prêtre disparait de notre dimension sous les yeux de nos fidèles protagonistes toujours en conflit. Un garde est ordonné de menotter son propre archimilitant. Après l’avoir menotté, il dégoupille une grenade et se jette contre Tiberius.
Bien sonné, Tiberius ordonne à Kerigan de revenir. Le capitaine est une fois de plus bien amoché, le vieux bill menotté et face au sol était relativement protéger de l’explosion mais le suicide et son mentor d’une autre dimension lui a donné un allez simple en prison. Le capitaine envoi aussi Mordekai en prison pour son insubordination. En chemin, toutes la milice salue le capitaine au nom de Kypaetus. Frémissant d’horreur, le capitaine eut un déclic…
En prison, après une dernière discussion avec Dramark et Tibérius, notre astropathe Mordekai se suicide en s’immolant par le feu grâce à ses pouvoirs psychiques. Ses derniers mots furent pour Tibérius, qui avait raison de ne pas suivre les dires du shaman et de sauver notre compagnie de l’hérésie.

2 jours plus tard, Tibérius rentre tranquillement dans ses appartements et s’aperçoit qu’une dizaine de garde s’approche de lui. Il s’empresse alors de fuir le couloir mais les gardes commencent à lui tirer dessus. Dans l’action, Tibérius va de couloir en couloir en cherchant à de dépêtré de la situation. Il vox alors le maitre du vide et son capitaine. Dramak court là où fuit Tibérius tandis que le maitre du vide fonce à la salle de sécurité. Dans la salle de sécurité, Jake guide Tibérius pour qu’il évite les gardes qui essaient de le prendre en tenaille. Jake profite d’être dans la salle de sécurité pour demander si le vieux bill est derrière tout cela. En secouant la tête, signe de négation, le maitre du vide prend conscience qui a le choix du sort du seigneur sénéchal. Souhaitant sa place et plus encore, le haïssant, Jake donne volontairement une mauvaise direction à Tiberius trahissant ainsi son ami et collègue. Tibérius se retrouve malencontreusement face à son peloton d’exécution mettant fin à sa vie.
L’état-major sombrant petit à petit dans la folie, le capitaine ordonne de faire une halte à port lerrance avant de repartir vers notre employeur. Au moment de repartir, nous remarquons l’absence de Celestia et de Retius.
En orbite autour de la planète de Semproyo, Dramark ordonne de tirer sur la maison du noble et de partir d’urgence en voyage Warp. C’est alors que le capitaine demande à tous de se rendre dans les quartiers. Dramark abat tous les sous-officiers de la passerelle et désactive le bouclier Geller en plein voyage dans le Warp, tuant sur le coup tout l’équipage.

Celestia et Retius étant parti à port lerrance sous l’ordre du capitaine, ils sont les rescapés du Starfire. Jake a réussi à laisser un clone de lui-même à port lerrance.

FIN.

Comments

vaubanleonid swidzer_bob

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.